Transe-maître(s)


Compagnie Soliloques

Samedi 6 février 2021

THÉÂTRE
20h45
Théâtre Municipal
1h
30 – Tout public – Tarif B (20€ / 14€ / 8€)

Auteur et metteur en scène : Elemawusi Agbedjidji Scénographe : Camille Kuntz Interprétation : Athaya Mokonzi, Marcel Mankita, Amandine Gay, Astrid Bayiha, Senyon Hodin et un comédien en cours de recrutement Création son : Anna Walkenhorst Fernandez Création lumière : Guillaume Tesson

À l’heure où l’on se demande si la décolonisation est correctement enseignée dans les programmes scolaires cette pièce de théâtre permet de mettre en lumière des pratiques barbares pour empêcher les natifs de parler une langue vernaculaire au profit de celle du colon…

Si un enfant ne parle pas correctement, l’école l’oblige à porter un « signal », qui est un collier fait d’un ou plusieurs objets répugnants suspendu au cou de l’élève surpris en train de parler sa langue natale.

Nous suivons ici Dzitri, collégien qui découvre ce système et comprend très vite les enjeux de domination de la langue pour les maîtres d’où ce titre qu’on peut interpréter de différentes façons.

Cette pièce a une résonance particulière dans notre région car le signal a existé sous d’autres noms et d’autres formes en Bretagne et en Occitanie au moment de la francisation de toute la France ainsi que dans l’Empire colonial.

Elemawusi Agbedjidji, jeune auteur talentueux d’origine togolaise, a reçu pour ce texte plusieurs récompenses en 2018 et en 2019 (Prix Text’Avril) nous livre ici une pièce inédite qui mêle musique et musicalité de la langue.

EN PARTENARIAT AVEC L’INSTITUT D’ÉTUDES OCCITANES

Dans le cadre des Setmanas Occitanas del Vilafrancat (avec une programmation d’animations sur tout le mois de février) une conférence est prévue avant le spectacle avec le linguiste Grégoire Andréo.