Paroles de spectateurs


paroles de spectateursA l’issue des spectacles, n’hésitez pas à nous faire un retour sur vos impressions, ce que vous avez apprécié ou ce qui vous a moins plu…

MATHIEU OLIVER SE PLIE EN TROIS

« Juste sublime, un futur Gad Elmaleh, merci encore. PS : Merci pour la jolie maison !! « 

« Pour continuer à te voir jouer encore et encore … pleins de grandes choses pour la suite !! »

« Comment l’appeler, double prénom ? Ou juste préférer Kevin, Cindy ? On aime son humour, ses revisites … qui nous titillent. Merci pour ce moment ! »

« Belle façon de commencer l’année et de penser à quelques astuces pour faire rire ses élèves/collègues pendant une conférence ou durant une visite au musée »

AMOUR, SWING ET BEAUTÉ

« Un répertoire que l’on connait bien, interprété avec talent ! »

« Votre spectacle était rigolo »

« Génial »

« Prestigieux. Jacques Brel a dit : le talent sans le travail n’est rien. Donc à toute la troupe, bravo pour le TRAVAIL »

« Je vous avais déjà vus à Avignon, j’avais adoré !!! Toujours aussi pétillantes, j’adore toujours. Super, continuez à reprendre cette bonne humeur. »

« Votre talent n’a pas de limites … nous avons adoré votre prestation ce soir ainsi que votre animation cette après-midi. SUPER ! »

L’ÉVEIL DU PRINTEMPS

« Bonne mise en scène … Etonnant … Une façon comme une autre d’aborder la sexualité des adolescents « 

« J’ai bien aimé »

UNE CHAMBRE EN ATTENDANT

« Une parenthèse humaine dans ce monde de fous. Merci « 

« Très bon spectacle ! Une histoire vive et forte. Merci pour cette soirée. »

MON AMI LE BANC

« Wouahh ! Trop bien super. Moi et un groupe de mon collège on est ambassadeurs contre le harcèlement scolaire. Cette pièce était super pour nous donner des idées pour nos projets. Merci beaucoup »

UNE SIMPLE BAIGNADE

« Belle pièce, bien amenée, bien interprettée. Nous avons beaucoup apprécié ! Nous vous souhaitons une bonne poursuite avec beaucoup de succès bien mérité. »

« Pièce émouvante qui pose la question du lexique dans une telle situation. On peut dire, je suis veuf, je suis orphelin mais quel mour la perte d’un enfant … »